Aller au contenu principal

Clinique d'oncogénétique

On n’hérite pas d’un cancer, on hérite d’un risque augmenté de développer un cancer.

 

Daphné t’Kint de Roodenbeke
Chef de la Clinique d'oncogénétique

La Clinique d’oncogénétique, au sein de la Clinique de Prévention et de Dépistage de l’Institut Jules Bordet et en étroit partenariat avec le Centre de Génétique de l’Université Libre de Bruxelles, étudie l’impact des gènes impliqués dans le développement de certains cancers, au moyen de technologies de pointe.

La grande majorité des cancers ne sont pas liés à l’hérédité. Seuls 10% parmi certains types de cancers (sein, colon, ovaires, pancréas, endomètre ou mélanome, pour les plus importants) s’inscrivent dans le cadre d’un syndrome héréditaire; c’est-à-dire d’un gène muté, qui se transmet de génération en génération, et qui augmente le risque de développer un cancer pour les individus qui en héritent.

La recherche

 

 

Projet 1

Etude multicentrique de phase III, randomisée, en double aveugle, évaluant l’efficacité et la tolérance de l’Olaparib versus placebo (groupe contrôle) comme traitement adjuvant chez des patients porteurs d’une mutation germinale des gènes BRCA1/2.
  • Porteur de Projet : Docteur Daphné t’Kint de Roodenbeke  (pour l’Institut Jules Bordet)
  • Collaboration(s) : AstraZeneca
  • Financement (ou) Soutien : AstraZeneca

L'équipe

  • Médecin Responsable de la Clinique d’Oncogénétique
    Daphné t’Kint de Roodenbeke

     
  • ICSO (Infirmière Coordinatrice de Soins Oncologiques) en Oncogénétique
    Martine Delmelle